Vie Nocturne

S’il y’a bien une chose que j’aime à Mayotte : C’est le fait qu’en tant que danseuse j’ai pu me défouler sur des musiques à 200% afro ( jamaïquaine / africaine (musique de Cote d’Ivoire , du Nigeria etc…)
Laissez moi vous présenter « Le jungle »

Ce bar dansant se trouve juste en face d’un tribunal 😂😝. L’endroit est idéale pour une soirée billard autour d’un verre avec des amis. C’est une adresse plutôt underground car l’ambiance est souvent décalé entre les locaux danseurs( je devrais plutôt dire les danseuses lol car il y’a par exemple 20 filles sur la piste souvent un peu trop sexy à se déhancher pendant que les hommes autour (souvent des papis 😬😐) regarde debout en buvant leurs verres ) et les papis mzungus* tropicalisés ainsi que les infirmiers .

image

En effect il faut que je vous précise que la plupart des gens que vous rencontrerez à Grande-Terre sont infirmiers, sages femmes ou instits. Je crois que j’ai du rencontrer trois personnes en tout et pour tout vivants à Mayotte qui ENFIN travaillaient dans secteur differents😝😝. Non sans exagération c’est vraiment dur la variété à ce niveau là et au début c’est assez déroutant car en métropole nous avons l’habitude d’avoir de la diversité parmis les personnes que l’on rencontre tant par leurs origines , leur milieu social et leur profession.

Si vous avez envie d’une ambiance Latino le « Caliente » vous conviendra. En effet certains jours dans la semaine des cours de salsa et/ou kizomba sont proposés et il est possible de dîner ou tout simplement siroter un délicieux cocktail au bord de la piscine.

image

Et si vous souhaitez prolonger votre soirée jusqu’à l’aube deux établissements feront l’affaire . Le Zen Eat est une véritable institution. L’ambiance y est électrique , la musique variée , la clientèle principalement de 20 à 36 ans est très éclectique. Le mercredi est le meilleur jour dans la semaine pour découvrir le Zen Eat , vous ne le regretterez pas. Etant donné que le lieu ferme ses portes à 3h 00 du matin au plus tard , il n’est pas rare que les clubbers qui souhaitent poursuivre leur nuit dansante finissent par la discothèque Koropa. Le lieu est sympa il y’a de la bonne musique mais la clientèle est beaucoup plus « ghetto ». Il y’a souvent des bagarres et les gens sont très alcoolisés.

image

 

Publicités

Sakouli Beach

image

Découvrez avec moi la plage de Sakouli

Le sable y est  gris-noir ce qui est peu pratique pour les maillots de bain de couleur clair. Les vagues sont souvent puissantes. La mer peut y être très agitée en période d’alizé fort c’est-à-dire entre juillet et octobre.Le sable foncé rend celle-ci très souvent trouble mais en se baladant en PMT* au niveau de la barrière de corail, il est tout de même possible d’apercevoir de jolis fonds.

image

image

image

Il est également possible de se rendre en kayak depuis la plage à l’îlot de Brandélé ( compter à peu près 30 min l’aller ); Sur cet îlot il y’a une plage superbe face à la cote parfois prise d’assaut les week-ends par des « bivouaqueurs ». Les fonds y sont très beaux particulièrement ceux à l’extrémité nord/ouest de l’îlot.

Pour se restaurer ou se rafraîchir sur la plage de Sakouli , il existe deux bars en bois forts sympathiques avec varangue, belle vue sur l’océan et sur l’îlot de Brandélé

image

image

Ils sont tous les deux installés aux deux bouts de la plage. A gauche en regardant la mer, près de l’hôtel Sakouli c’est Sud-Explo (dirigé par Antoine), à droite l’espace O’Lolo mon préféré avec ses petits farés sous lesquels s’abritent des tables basses et des chaises . Dans les deux lieux : location kayaks- stage planche à voile. Avec une petite préférence pour les kayaks de Sud-Explo mieux profilés, plus légers et donc plus rapides (15 euros la demi-journée). Le point fort c’est qu’il y’a un beau tombant sur la gauche de la plage en regardant l’océan.

image

image

 

* PMT  : Palmes , Masque et Tuba

image

 

 

 

Premiers Pas

Après ces 15 heures de vol sans dormir, plutôt que de me reposer j’ai préféré savourer et commencer à découvrir Mayotte .Pour cette première journée j’ai eu droit à un apéro (oui au soleil on peut prendre l’apéro à midi 😀 😛 ) au camion blanc .  C’est un lieu incontournable de Mayotte  .  Avec le bar le 5/5 , ils se disputent les touristes et les locaux qui arrivent de la barge .

image

Le camion est un conteneur aménagé en snack bar .  Géré d’une main de fer par la patronne Mémouda , c’est un endroit fort sympathique où il est agréable de prendre l’apéro tout en profitant de la vue. Vous pourrez également déguster de délicieux sambos* accompagnés de poutou*.

Seul point négatif : Si vous cherchez à rencontrer des mahorais , ce n’est pas l’endroit idéal . Bien qu’il y’ait des locaux , le lieu est principalement fréquenté par des expatriés et plus particulièrement des mzungus *.

image

Je n’ai malheureusement pas eu le loisir d’aller au 5/5 mais je pense qu’il est à essayer  avant de prendre la barge.  J’avais mes petites habitudes de gourmande au camion à savoir; Planteur  ( ou mojito ) au fruit de la passion accompagné d’une assiette de sambos * et son poutou * . Le cocktail à base de mangue et de fruits de la passion est tout aussi délicieux.

image

image image

Infos et Adresses Utiles:

5/5

Pres de la barge , c’est le premier bar-restaurant qui nous fait face avec sa belle terrasse rouge. Ouvert de 6h à 22h30 du lundi au jeudi  et jusqu’à 1h du matin les vendredi et samedi .  Vous pourrez y déguster à midi un plat local.

Contrairement au camion blanc vous y verrez plus de mahorais. Des soirées musicales sont souvent organisées et il y’a un billard.

0269 62 27 63 / 06 39 68 92 98 

CAMION BLANC

Il se situe à proximité du ponton , des soirées sont parfois organisées .

06 39 69 64 83

La jolie vue sur l’océan

image

image

Sambos* : Sambosas en shimaoré . Ce sont des amuses bouches réalisés à base de feuilles de bricks. On les retrouve dans différents pays comme à Madagascar , au Comores, en Inde etc. À Mayotte ils sont généralement garnit de viande.

Poutou ou Putu * : Il s’agit d’une sauce très pimentée réalisée essentiellement à base de piment vert ou rouge .

Mzungus* :  le mzungu c’est toi ! Loool je m’explique . Le mzungu c’est l’étranger principalement de type occidental et blanc de peau . Si vous n’êtes pas mahorais , même si cela fait des années que vous vivez sur l’île vous resterez un mzungu…Cette apellation c’est pour la vie . Par contre n’y voyez rien de méchant ou de péjoratif et ne soyez pas étonné si on vous interpelle dans la rue par un « Mzungu »!  😀 😀 ps: Mzungu est un dérivé du swahili qui signifie « blanc ».

Si avec cette tête on ne voit pas que je suis fatiguée 😛

image

Caribou Maore

Sous une chaleur étouffante , me voilà arrivée à l’aéroport de Daoudzi . Avant même d’atterrir je suis bluffée par l’océan qui semble si limpide ( et surtout propre lol ). Le paysage est à couper le souffle !

image

 

image

 

AÉROPORT DE DAOUDZI (Petite Terre)

L’aéroport de Mayotte ( le seul ) n’a rien à voir avec ceux des grandes villes. On se sent tous de suite dépaysé.  À commencer par la piste qui ne permet pas l’atterrissage des gros avions (donc des longs courriers venant d’Europe) car elle est trop courte . Pour vous donner une idée l’île accueille quinze fois moins de visiteurs que la Réunion à cause de ce problème .

Pour ma part je suis émerveillée par le paysage 100% naturel . J’ai du mal à imaginer qu’il puisse y avoir des centres villes comme en métropole qui gargouillent d’immeubles, de pollution , de bouchons etc … Pour l’instant je ne vois que cette nature qui semble infinie . Rochers, montagne, forêt à perte de vue , océan … J’ai envie d’aimer cette île et j’espère ne pas être déçue .

image

Je me dirige vers le carrousel à bagages. Odeurs, chaleur, les gens s’impatientent en attendant d’apercevoir leurs valises sur le tapis . Je peux les comprendre . Il fait vraiment « caniculaire  » lol et je ne peux m’empêcher de me demander de quoi j’aurai l’air . Peut être d’un kit kat fondu :D. Quoi qu’il en soit nous sommes bien dans le 101 département français mais pour moi  il n’ y a de français que ce rattachement à la France. Ça ne plaira sûrement pas à certains mahorais néanmoins à mon arrivée je suis en Afrique. Caribou Maoré*!

image

image

J’ai été accueilli comme la tradition le veut par un joli collier de fleurs fait de pétales de bougainvillier , de jasmin et de corolles de frangipanier . Cela va sans dire que ça sentait divinement bon . Ça y’est j’étais bien à Mayotte .

 

Caribou maoré *:  Bienvenue à Mayotte

Destination Mayotte

 Il y’a un mois je m’envolais pour l’île aux parfums , l’île au lagon … J’ai nommé Mayotte (ou Maoré en shimaoré). Pour rejoindre cette merveilleuse île , il faut compter environ 15 heures de vol.

La desserte aérienne n’est pas directe et les billets du coup coûtent assez cher comparés aux autres îles françaises . Il y’a trois compagnies qui proposent des vols vers Mayotte : Xl , Corsair et Air Austral au départ de Paris. Me voilà donc tout enchantée à l’idée de découvrir ce petit paradis .

Alors en attendant de poser bagages j’ai profité du champagne tout le long de mon vol lool . Impossible de réussir à dormir .

image

Mes essentiels de voyages … Pour l’un des plus grands lagons fermés du monde .

image

*******

Quelques heures plus tard nous arrivons à l’île de la Réunion pour une demi heure d’escale avant de reprendre un vol pour Mayotte.

10270230_10151934830866525_146525539_n